Sigmund Freud fait quelques expériences sur ses effets et en conseille l'utilisation, notamment comme aphrodisiaque, comme traitement des problems gastriques, du mal de mer, de la neurasthénie ou des addictions à l'opium, à la morphine et à l'alcool[sixteen], dans deux posts, en juillet 1884 et mars 1885, avant de la proscrire en 1887 dans l'r… Read More